JULIA SAMANTHA EDIMA : UNE PASSIONNEE AUX MULTIPLES CASQUETTES

0
578
Edima Samantha

Julia Samantha EDIMA ASSOUMOU est née le 1er février 1995 et possède l’une des plus jeunes carrières actuellement dans le paysage de l’actorat au Cameroun. Elle a grandi à Offenbach-sur-le-main en Allemagne et est considérée comme une reine de beauté pour avoir gagné le concours de Miss Orangina en 2015. Samantha est titulaire d’un Master 1 en communication des organisations.

C’est en 2018 que démarre sa carrière au sein du label BLACK FILMS, aux côtés de Cynthia Elisabeth NGONO et Stéphane YUNG, tous deux cinéastes. Elle a été formée et managée par l’actuelle directrice générale de la société TEMPOREL, pendant 01 an et 03 mois. Elle confiera à notre rédaction : « 𝘓𝘦 𝘤𝘪𝘯é𝘮𝘢 𝘯’𝘢 𝘫𝘢𝘮𝘢𝘪𝘴 𝘧𝘢𝘪𝘵 𝘱𝘢𝘳𝘵𝘪𝘦 𝘥𝘦 𝘮𝘦𝘴 𝘢𝘮𝘣𝘪𝘵𝘪𝘰𝘯𝘴, 𝘥’𝘢𝘶𝘵𝘢𝘯𝘵 𝘱𝘭𝘶𝘴 𝘲𝘶𝘦 𝘫’𝘪𝘨𝘯𝘰𝘳𝘢𝘪𝘴 𝘲𝘶𝘦 𝘫’𝘢𝘷𝘢𝘪𝘴 𝘤𝘦𝘵𝘵𝘦 𝘱𝘳é𝘥𝘪𝘴𝘱𝘰𝘴𝘪𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘢𝘳𝘵𝘪𝘴𝘵𝘪𝘲𝘶𝘦(…) ». C’est donc sans grande conviction mais très encouragée par un de ses proches, qu’elle ira passer le casting du long métrage intitulé « FANTASMA » et pour lequel elle réussit à décrocher le 1er rôle. Les dés sont jetés !

En 2019 elle joue, dans le film « TRAUMA », le rôle d’une photographe psychopathe qui jette son dévolu sur un père de famille handicapé. Ce long métrage sera sacré meilleur film camerounais en 2019 par le festival Écrans Noirs.

En 2020, elle se retrouve aux côtés de Hortavie MPONDO et Alain BOMO BOMO pour le long métrage « RÊVE BRISÉ » d’Éric DIPO MAÏNA.

Elle a également joué le rôle de Kim dans les saisons 1 et 2 du feuilleton « MADAME…MONSIEUR » d’Ebenezer KEPOMBIA.

En 2021, elle était à l’affiche de « LOQUE », un film de Francis KEGNE et BERTRAND LONGNING.

« LES CRIS DE MES SACRIFICES » de Richard NYAME, la série « NDINGA » de Blaise NTEDJU et la série « DILEMME » de Maïté BIMBIA sont également des œuvres cinématographiques au sein desquelles, Samantha EDIMA a obtenu un rôle.

En à peine 04 ans, elle est parvenue à se construire une filmographie riche et variée. Au-delà de l’actorat, elle a commencé une carrière de scénariste, notamment dans une série à venir, d’Éric Dipo MAÏNA intitulée « MESO’O ».

Cependant, elle ambitionne d’ouvrir une maison de production car selon cette dernière « 𝘰𝘯 𝘯𝘦 𝘱𝘦𝘶𝘵 𝘱𝘢𝘴 ê𝘵𝘳𝘦 𝘢𝘤𝘵𝘦𝘶𝘳 𝘵𝘰𝘶𝘵𝘦 𝘯𝘰𝘵𝘳𝘦 𝘷𝘪𝘦, 𝘪𝘭 𝘧𝘢𝘶𝘵 𝘭𝘢𝘪𝘴𝘴𝘦𝘳 𝘭𝘢 𝘱𝘭𝘢𝘤𝘦 𝘢𝘶𝘹 𝘢𝘶𝘵𝘳𝘦𝘴. 𝘌𝘵 𝘱𝘶𝘪𝘴, 𝘭𝘢 𝘱𝘳𝘰𝘥𝘶𝘤𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘦𝘴𝘵 𝘱𝘭𝘶𝘴 𝘳𝘦𝘯𝘵𝘢𝘣𝘭𝘦 ; 𝘥𝘶 𝘮𝘰𝘪𝘯𝘴, 𝘲𝘶𝘢𝘯𝘥 𝘰𝘯 𝘮𝘢î𝘵𝘳𝘪𝘴𝘦 𝘭’𝘦𝘯𝘷𝘪𝘳𝘰𝘯𝘯𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘦𝘵 𝘲𝘶’𝘰𝘯 𝘢 𝘶𝘯 𝘣𝘰𝘯 𝘤𝘢𝘳𝘯𝘦𝘵 𝘥’𝘢𝘥𝘳𝘦𝘴𝘴𝘦𝘴. 𝘓’𝘢𝘤𝘵𝘦𝘶𝘳 𝘯’𝘢, 𝘱𝘰𝘶𝘳 𝘭𝘢 𝘱𝘭𝘶𝘱𝘢𝘳𝘵 𝘥𝘶 𝘵𝘦𝘮𝘱𝘴, 𝘲𝘶𝘦 𝘴𝘢 𝘯𝘰𝘵𝘰𝘳𝘪é𝘵é ».

Il faut noter que Samantha est une passionnée de dessin. Elle caresse aussi secrètement le rêve d’avoir une carrière de femme de média et pourquoi pas, ouvrir une chaîne de télévision.

 

Laissez un commentaire