ISABELLE BONI-CLAVERIE: CINEASTE AU REGARD ENGAGÉ

En 2019, elle réalise un autre documentaire, « L'image, le vent et Gary Cooper », dans lequel elle....
0
215

Pour l’ivoirienne à la plume engagée, la meilleure façon d’avoir l’inspiration est toujours d’écrire en permanence. Née en 1972 à Tiassalé, en Côte d’Ivoire, Isabelle boni-claverie est  une scénariste et réalisatrice franco-ivoirienne. Elle commence à écrire très jeune et publie son premier roman, « La Grande Dévoreuse », à l’âge de 17 ans. Ce récit fantastique sur une ville dévorée par la forêt lui vaut le deuxième prix du jeune écrivain de langue française en 1990. Elle collabore ensuite à plusieurs revues comme « Planète Jeunes », « Revue noire » ou « Afrique magazine ».

Elle poursuit ses études à l’Emerson College de Boston, aux États-Unis, où elle se forme au cinéma et à la communication. Elle réalise ses premiers courts métrages dans les années 2000, comme « Le Génie d’Abou » en 1998, (un film qui parle d’un enfant qui rêve de devenir footballeur), ou pour le film « la nuit » en 2004. Ses films sont sélectionnés et primés dans plusieurs festivals internationaux.

Elle rentre en Côte d’Ivoire en 2005 et travaille avec le célèbre réalisateur Idrissa Ouédraogo. En 2008, elle réalise « Le Testament ». Une série télévisée qui parle des  conséquences d’un héritage familial. Elle se fait connaître du grand public avec son documentaire « Trop noire pour être française? » en 2015. Dans ce  documentaire,  elle interroge la place des Noirs dans la société française et le racisme dont ils sont victimes. Ce film donne lieu à un livre du même nom, publié en 2017.

En 2019, elle réalise un autre documentaire, « L’image, le vent et Gary Cooper », dans lequel elle explore la fascination qu’exerce le cinéma américain sur les Africains et les conséquences de sa domination culturelle. Elle travaille actuellement à l’adaptation de son roman « La Grande Dévoreuse » en long métrage.

Isabelle Boni-Claverie est une scénariste et réalisatrice franco-ivoirienne au regard engagé, qui questionne les identités, les héritages et les représentations dans ses œuvres. Elle est aussi une écrivaine talentueuse et une militante pour la diversité culturelle.

Christelle Noah

Laissez un commentaire