GUY KALOU, UN ACTEUR ENGAGE

0
585

Homme au sourire et au regard ravageurs, Guy Kalou est un acteur, réalisateur et producteur ivoirien. C’est un cinéaste qui se résume aux sujets engagés. Il n’hésite jamais à accepter le rôle d’actualité qui marque son engagement. Guy Kalou, dans ses casquettes multiples, ne cesse de prôner la paix. C’est le cas en 2021 dans le film « Le chant des fusils » de Jean Elliot MR Ilboudo. Toutes ses productions sont faites pour sensibiliser la jeunesse africaine et même les nations.

Goulian Emile Guy Kalou Bi est son nom intégral. Il est homme imprégné de plusieurs cultures. Son entrée dans l’industrie du 7ème art est un fait du hasard ou divin. Il savait qu’il était investi d’une mission. C’est en 2005 que Guy Kalou fait ses premiers pas dans le cinéma. Après son premier casting, il est surpris d’être retenu pour le long métrage « le Clash » de N’goh Raymond et plus encore lorsqu’il obtient le rôle principal. En 2007, il sera encore sollicité pour plusieurs productions parmi lesquelles « Exil Intérieur », « Brouteur.com », « Signature » et bien d’autres. C’est en 2007, après le long métrage « illusion perdue », qu’il sent que son entrée dans le monde du cinéma n’est pas un fait de hasard. Ceci s’est confirmé en 2013, grâce au film intitulé « Et si Dieu n’existait pas » écrit par son épouse Victoire Kalou.

Cette première production rencontre un franc succès. Guy Kalou n’a pas honte de montrer son appartenance religieuse et en est fier. Son engagement sur le plan religieux se fera ressentir dans ce projet. C’est ainsi que l’église catholique, par la voix de ses responsables, va inviter Guy Kalou et son épouse à la 7ème édition internationale des œuvres pontificales et missionnaires à Yamoussoukro pour une projection du film qui met l’église catholique à l’honneur : « Et si Dieu n’existait pas ». Son engagement lui a valu des récompenses ; il a été sacré meilleur acteur en 2013 par les internautes d’Abidjan Show. Il a reçu le prix du jury lors du Festival Vues d’Afrique de Montréal pour le film « Et si Dieu n’existait pas ». En 2019, il a reçu le prix du meilleur acteur ivoirien lors du Charity Festival de Monaco.

C’est en 1975 à Korhogo en Côte d’Ivoire que voit le jour Guy Kalou, un homme au charisme renversant. Parallèlement à ses fonctions d’acteurs dans l’industrie cinématographique, il exerce également dans le secteur de l’enseignement. Il est directeur des spécialités du Cinéma et de l’audiovisuel dans un établissement d’enseignement supérieur en côte d’Ivoire. Dans un élan patriotique, il met sur pied le concept Babiwood. Il invite les ivoiriens à aller en salle voir les productions locales bonnes ou mauvaises pour booster la culture. Il aimerait que de cette manière, Babiwood devienne une industrie à part entière, au même titre que Nollywood, Bollywood et Hollywood.

Ivane Messi

Laissez un commentaire