CINAF: LA PLATEFORME DE FILMS 100% AFRICAIN

En tant que Start-up, elle a pour objectif de conquérir l’ensemble des productions du continent africain.
0
314

La plateforme existe. Elle fait exclusivement la promotion des films et séries africains. Suite à un manque de visibilité des productions cinématographiques africaines, Fabrice Takoumbo et Vanel Sandjong ont décidé d’agir. Les deux entrepreuneur camerounais ont décidé de mettre sur pied une plateforme dédiée au contenu africain. Un interface vers lequel les cinéphiles de ce type de contenu pourront se tourner lorsqu’ils en ont besoin. La particularité de cet interface est que certaines réalisations sont diffusées en exclusivité sur CINAF dès la sortie.

L’aventure CINAF débute en 2020, avec un catalogue majoritairement camerounais. Aujourd’hui, on y trouve des films et série du Sénégal et de la Côte d’Ivoire. En tant que Start-up, elle a pour objectif de conquérir l’ensemble des productions du continent africain. Les deux entrepreneurs collaborent avec les distributeurs nigérians. Leur principale motivation est d’embrasser le marché du cinéma africain dominé actuellement par l’industrie nigériane Nollywood. Sachant que le Nigeria produit, près de 40% de film fait en Afrique, et que 5% de ces films sont diffusés sur les plateformes Netflix, Disney et Canal+, le CINAF, lui, envisage combler ce vide afin d’atteindre les 20% de diffusion pour le continent africain.

Le CINAF compte aujourd’hui près de 450 000 utilisateurs. Au Cameroun, un abonnement à la plateforme coute en moyenne 5 euros par mois soit 3000 en FCFA. Dans ce projet ambitieux, une équipe, constitué de près de 30 personnes, travaillent à temps plein.

Dans un contexte ou la digitalisation prend de l’ampleur en Afrique et dans le monde, le CINAF tient à être le roi du streaming africain au même titre que le géant Netflix en Amérique.

Manuella MANGA

Laissez un commentaire