« ACTS OF VENGEANCE », LE SILENCE VENGEUR

Il fait face à une bande de voyous qui le mettrons en mal. Malgré sa blessure, il rentrera avec...
0
131

Un thriller d’action fantanstique. «Acts of vengeance » est le chef d’œuvre du réalisateur israélien Issac Florentine. Cette production a vu le jour en 2017 aux Etats-Unis. Il tient le public en haleine pendant 1 heure 27 minutes. Cette production est un brise cœur regorgeant des actions frileuses. Ce film a la capacité de faire perdre la tête au public. Il l’entraine dans un tourbillon d’émotions. Il traite des sujets tels que l’amour, la manipulation, la vengeance, la culpabilité et bien d’autres thèmes.

«Acts of vengeance » présente Frank Valera (Antonio Banderas)  dans la peau d’un brillant avocat à la langue bien pendue et mielleuse. Les seuls moments où il est vrai dans ses paroles c’est lorsqu’il sort une phrase mythique à l’endroit de son épouse. Question de rendre hommage à Susan Lauren Valera, incarnée dans ce film par Cristina et à sa fille Olivia Ashley, parties tôt. Cette phrase est «  je t’aime ». Le jour de la prestation d’Olivia, il a été retenu à son lieu de travail pour terminer le traitement d’un dossier. Après cela, il est arrivé en retard à la dite cérémonie. Pour se faire pardonner, il s’apprête à  offrir un nounours à sa fille. Un cadeau sur lequel sont inscrits les mots « je suis désolée ».

Après une longue attente vaine de sa famille, c’est la police qui viendra lui faire l’annonce du décès de Susan et Olivia. Dans cette situation trouble, les circonstances de ce drame vont attiser un feu doux dans le cœur de Frank Valera. Les hommes de loi vont ouvrir une enquête pour essayer de faire la lumière à ce sujet. Parmi les  preuves recueillis  par la police, les fibres dorées ont été retrouvées.

Pendant les obsèques de ses amours, son beau-père lui intime l’ordre de se taire. Un ordre qu’Antonio Banderas va respecter. Se sentant coupable, Frank va chercher un moyen de se faire punir. Il ira dans un lieu de combat clandestin, se faire rosser sans jamais riposter.

Un soir après avoir été poignardé, il découvre le livre intitulé « Pensées pour moi-même » du stoïcien Marc Aurèle. Il décide ainsi de changer radicalement d’attitudes. Il se met aux arts martiaux, ferme définitivement sa bouche et développe ses sens. Il va mener ses investigations dans le quartier Est où il aura un deuxième indice qui prouve  qu’il y’a un témoin de la tragédie.

 À son retour, il fait face à une bande de voyous qui le mettrons en mal. Malgré sa blessure, il rentrera avec deux compagnons dont un chien qui l’aidera à trouver d’autres indices et une infirmière du nom d’Alma incarnée par Paz Vega. C’est ainsi qu’elle lui dira que c’est monsieur Frissons, interprété par Clint Dyer qui vit dans le fameux conteneur. Elle lui donne toutes les informations qui le mèneront à Frissons, le témoin du crime. Il dévoile qu’il s’agit d’un agent des forces de l’ordre. Frank (Antonio Banderas) entreprend de consulter la liste des policiers en patrouille dans la zone. Il se rend compte que l’agent Hank Strod (était bien sur les lieux du crime. Frank va faire une découverte inédite sur Hank. Ce dernier est le père de la fillette de 12 ans qui a été assassiné des années plus tôt. Et qu’il est à l’ origine de la libération dudit assassin. Ce dernier va donner rendez-vous à Hank dans l’entrepôt où a eu lieu l’exécution de Susan et Olivia. C’est dans un combat corps à corps ensanglanté que Frank prendra la décision de ne pas tuer Hank mais de le confier à la justice. Après tous ces événements, il a pu se rendre sur les dernières demeures de ses aimées faire de réels adieux, le cœur léger malgré la douleur de leur absence.

Ivane Messi

Laissez un commentaire