TONY MEFE LE FORMATEUR DES ARTISTES

Promoteur culturel, il est à la manœuvre dans plusieurs évènements notamment le Marché des Arts et du Spectacle d’Abidjan (MASA) dont il fait partir du comité artistique international depuis 2015, le Ngombi festival de Bangui, et bien évidemment le festival Escale Bantou né en 2016 dont il est le promoteur.
0
386

Le secteur culturel africain, précisément le domaine de la musique bénéficie, depuis plus de 20 ans, de l’expertise de Guy Marc Tony Mefe, fondateur du festival Escale Bantou. Directeur Artistique de l’association Scène d’ébène, il a participé à la tenue et même à la création de nombreux évènements culturels, au Cameroun et dans le monde.

Promoteur culturel, il est à la manœuvre dans plusieurs évènements notamment le Marché des Arts et du Spectacle d’Abidjan (MASA) dont il fait partir du comité artistique international depuis 2015, le Ngombi festival de Bangui, et bien évidemment le festival Escale Bantou né en 2016 dont il est le promoteur. Manager, il accompagne les artistes camerounais et africains depuis 1996 à l’instar de Cyril Effala et Ottou Marcellin, pour ne citer que ceux-là. Ecrivain, il est co-auteur du Guide d’initiation au métier de manager en carrière artistique en Afrique paru en 2003. Il est auteur du Guide du Droit d’auteur et des droits voisins sorti en 2005 mais aussi du Guide du producteur de création théâtrale et chorégraphique en Afrique mis sur le marché de la littérature camerounaise en 2010.

Tony Mefe voulais donner la possibilité aux artistes camerounais en particulier et Africains en génaral, de participer à de grands évènements afin montrer leurs savoir-faire de se faire découvrir par un plus large public. Pour ce fait, il œuvre quotidiennement au soutien et à l’accompagnement des artistes africains. Ce journaliste a en 2014, mis en place le projet Fame de Jean Pierre Bebey qui ambitionne de donner un meilleur encadrement de la créativité artistique. Une suite logique de l’évènement dont il a la charge. Pour lui, il faut structurer les filières musicales et professionnaliser d’avantage le secteur culturel. Occasion d’ouvrir les voies à une meilleure visibilité des amateurs et professionnels du domaine, sur le plan international. Une conception qui trouve ses réponses dans le festival Escale Bantou qui s’articule autour d’un Salon qui se tient tous les deux ans, un accompagnement par la formation des artistes et à la promotion de leurs œuvres artistiques au travers des plateformes telles que le festival MASA, et le Salon Visa For Music de Rabat, qui rassemble les grandes pointures de la musique et du spectacle. Il est Jury international des 8ème Jeux de la Francophonie, Ambassadeur de Visa For Music, un Salon international des musiques d’Afrique et du Moyen Orient de Rabat du Maroc.

Rosine N. Lontchi

Laissez un commentaire