PIERRE LA PAIX NDAME: DU MOUNGO VERS LES CIMES DU CINEMA FRANCAIS

0
676
La Paix

« J’ai eu la chance de jouer dans Fastlife de Thomas Ngijol (…) »

Pierre La Paix NDAME est né à Dibombari, une ville en pleine expansion dans la Région du Littoral au Cameroun.

Passionné d’art et de culture, Pierre se sera investi dans le cinéma, la littérature, la communication et très récemment dans la Muséologie et les Patrimoines. Il vit depuis 2017 dans sa ville natale Dibombari où il travaille comme Agent Communal en charge de la Maison de la Culture et de la Radio Communautaire et prépare un DESS en Gestion et Conservation des Patrimoines Culturels à l’Institut des Beaux-Arts de l’Université de Douala à Nkongsamba. Auteur d’une demi-dizaine d’œuvres poétiques publiées, Pierre La Paix signe dans un style original ses textes avec une dextérité et un maniement linguistiques d’une rare qualité poétique.
Pierre La Paix Ndame obtient son 1er rôle au cinéma en 2008, au Tchad, dans le long métrage « Fou à tuer », de Constant Merlo. Puis il est repéré par Jean de Dieu TCHEGNEBE (Man No Lap) pour le rôle d’un avocat dans la série « Le Procès » en 2010. Il va continuer son chemin avec Jean de Dieu et jouer dans les feuilletons « Amour Et Tradition » en 2013 et « La Guerre Des Biens » en 2015.

Dans la foulée, Pierre La Paix Ndame rencontre Serges Tchami (Fingon Tralala), avec qui il écrit et joue dans les œuvres cinématographiques intitulées: « Message of God » en 2011, « Le Bébé de mon Boy » en 2012, « Qui est le Fou 1 et 2 » en 2013.

Blaise Ntedju fait également appel à ses compétences pour ses séries: « Manipulations Fatales » en 2017, « Le Prix du Péché » en 2018 et son long métrage « Mon Sang » en 2019.
Avec Flavienne Tchatat, Pierre La Paix Ndame a joué dans la série « Divine » en 2019.

En 2018 également, il apparait dans la série « Au-delà du Destin » de Constantin Choua. La même année, il tourne avec la maison de production Maline, le projet de série télé intitulé « Massa ». En 2019, il travaille sur un projet intitulé « Science dans la cité », du producteur Dr Stéphane Kenmoe. Une série qui traite des avancées scientifiques en Afrique.

A l’international, Pierre La Paix Ndame a pu travailler avec le Congolais Saïd Bongo, lors de son séjour à Pointe Noire sur le film « Pour une fenêtre » en 2015. Il a également fait une apparition dans le film français « Fastlife », de Thomas Ngijol.

Il vient de terminer le tournage de « NEMA » d’Augustine Moukodi et travaille sur « Sawa Wema » de Tétè Müller.
Il faut préciser que Pierre La Paix Ndame est également écrivain, d’où l’aisance qui est sienne à rédiger des films et des scénarii.

𝐁𝐢𝐛𝐥𝐢𝐨𝐠𝐫𝐚𝐩𝐡𝐢𝐞.
1) Luth et Lyre (Prix de Poésie Rondine 2005) publié aux Éditions Espace Création 2009.
2) Le Chant des Larmes (Livre collectif) Éditions Lire et Méditer (Paris 2010).
3) Manifestación (LP5 EDITORA) Chili 2011.
4) Serments (Edilivre Paris 2013).
5) Syndrome de Bomono (LP5 EDITORA) Chili 2020.

Sur la traditionnelle question de savoir ce qu’il pense du cinéma camerounais, Pierre La Paix dira:
« Je crois que le cinéma camerounais sort de véritables sentiers battus et se positionne considérablement bien sur l’échiquier du cinéma africain avec une brèche bien calibrée sur le cinéma mondial. On a souvent reproché à ce cinéma la redondance de ses sujets qui tournaient autour de la famille et l’amour et son jeu d’acteur qui n’était pas du tout naturel. Mais des améliorations sont depuis lors opérées dans les productions afin de proposer aux cinéphiles un cinéma de bonne facture et digeste. Depuis cette année on peut compter des films qui intéressent les distributeurs comme NETFLIX c’est la preuve que de nombreux progrès ont vraiment été opérés« .

Bon vent l’artiste!

Laissez un commentaire