APOLLINE TRAORÉ: UNE CINÉASTE AU SUCCÈS INTERNATIONAL

Elle met en scène des personnages forts et attachants, confrontés aux réalités sociales et culturelles de l'Afrique...
0
345

Apolline Traoré est née en 1976 à Ouagadougou, au Burkina Faso. Elle est la fille d’un diplomate qui lui fait découvrir le monde dès son enfance. À 17 ans, elle s’envole vers les États-Unis pour étudier à l’Emerson College de Boston, une prestigieuse école d’art et de communication.

Passionnée du 7e art, elleréalise plusieurs courts métrages dans les années 2000, comme « The Price of Ignorance » (Le Prix de l’ignorance) en 2000, sur une victime de viol à Boston, ou « Kounandi » (La Personne qui porte chance) en 2003, sur une naine rejetée par tous, sélectionné au festival international du film de Toronto en 2004.

Elle produit « Sous la clarté de la lune » en 2004 son premier long métrage. C’est  une comédie romantique sur fond de tradition africaine. Elle rentre au Burkina Faso en 2005 et collabore avec le célèbre réalisateur Idrissa Ouedraogo. En 2008, elle réalise une série télévisée, « Le Testament », qui parle  des conséquences d’un héritage familial.

Mais les films qui la font connaître du grand public sont « Moi Zaphira » en 2013, l’histoire d’une mère courage qui élève seule sa fille dans un village pauvre, et « Frontières » en 2017, un road-movie qui suit le périple de quatre femmes commerçantes à travers l’Afrique de l’Ouest. Ce dernier film remporte trois prix au Fespaco en 2017, le plus grand festival de cinéma africain.

En 2019, elle présente son quatrième long métrage, « Desrances », un drame familial sur fond de crise politique en Côte d’Ivoire. Le film reçoit le prix du meilleur décor au Fespaco, ainsi que plusieurs distinctions internationales, comme le Grand Prix Buste d’or Paulin Soumanou Vieyra au festival de Cotonou au Bénin, ou le Sotigui d’or du meilleur acteur pour Jimmy Jean-Louis aux Sotigui Awards à Ouagadougou.

Apolline Traoré est une cinéaste et productrice burkinabè au succès international. Elle met en scène des personnages forts et attachants, confrontés aux réalités sociales et culturelles de l’Afrique contemporaine. Elle a reçu plusieurs honneurs pour son engagement pour la culture et la promotion des femmes. Elle a notamment été faite Chevalier de l’Ordre du Mérite, des Arts, des Lettres et de la Communication en 2019, et Ambassadrice du Musée national du Burkina Faso en 2020.

Christelle Noah .

Laissez un commentaire