TOP 05 DES PAYS PRODUCTEURS DE FILMS EN AFRIQUE

0
809

L’Afrique produit en moyenne 5500 films par an. Selon le rapport de classement de  l’Unesco près de  3400 films ont été produits chaque année en Afrique de l’ouest. Les productions nigérianes quant à elles, constituent les 2/3 de la production globale.

La  première place revient au Nigeria avec plus de 2599 films. Grâce à Nollywood, l’industrie du film à Lagos est  la troisième puissance cinématographique mondiale en terme de nombre de sortie de films ; derrière les 02 géants  Bollywood et Hollywood. Nollywood produit plus de 2599 films l’année, et livre au box-office nigérian plus de 30 films par semaine. Cette production intensive comble la forte demande estimée à plus de 100 millions de consommateurs et permet en même temps de créer des emplois.

Le Ghana occupe la deuxième position du classement avec 600 films produits par an. Ghallywood  le label cinématographique de la Gold Coast, dont la recette au box-office est estimée à 01 millions de dollars, a pour objectif de  franchir la barre de 1000 films l’année d’ici 2025. Le Ghana collabore avec le Nigeria dans la production cinématographique, d’où l’amélioration de la qualité de ses productions.

Le Kenya enregistre plus de 500 films l’année. Il occupe la 3e position et connait l’une des meilleurs périodes de son industrie cinématographique. Les autorités locales souhaitent accompagner la production de films en finançant les producteurs locaux. A ce jour, la KFC (commission kenyane du film) a annoncé qu’elle a déjà investi  273000 dollars dans 14 films locaux.

La Tanzanie comptabilise 500 films l’année. SwahiliWood, l’industrie cinématographique en Tanzanie, produit des films principalement gérés par le gouvernement à des fins pédagogiques. Le classement de l’Unesco s’est fait sur le nombre de producteurs et de réalisateurs par pays et le nombre de films longs et courts métrages.

L’Ouganda totalise 200 films par an et est classé à la 5ème place du classement. L’industrie cinématographique  ougandaise Ugawood ; dont la production est, dans la plupart des cas, financée par les ONG  à travers des subventions culturelles.

Le Cameroun, pays d’Alphonse Beni, de Jean-Pierre Dikongue Pipa et de Bassek Ba Kobhio, ne se trouve ni dans le top 05, ni même dans le top 10 des plus gros producteurs de films en Afrique.

Christelle NOAH

Laissez un commentaire