JEAN MARC ANDA : RÉALISATEUR ET DOP PASSIONNÉ DU CINÉMA D’HORREUR

0
299

Jean Marc Anda, né le 12 août 1991 au Cameroun, a développé sa passion pour le cinéma d’horreur. Après avoir été formé à l’Institut spécialisé de formation aux métiers du cinéma et de l’audiovisuel de l’Afrique centrale (ISCAC) à Yaoundé, il a rapidement fait ses preuves en tant que réalisateur prometteur et directeur de la photographie.

En mai 2015, Jean Marc Anda a réalisé son film de fin d’études intitulé « Le Patriote ». Ce court métrage a été un véritable succès avec quatre prix et une sélection dans une quinzaine de festivals nationaux et internationaux, notamment le FESPACO 2017, où il était en compétition dans la catégorie des films d’écoles. Grand amoureux des films d’horreurs, ce scénariste et réalisateur présente en 2019 son premier long métrage intitulé « Profanation ».  Un film plein de frayeur, de tension et de suspens. Il ne craint pas de troubler et de faire peur au public avec d’autres réalisations comme  « Alone » et « Monster ».

Outre ses propres réalisations, Jean Marc Anda a travaillé sur plusieurs projets en tant que directeur de la photographie. Parmi ceux-ci, on compte la série « La Bataille des Chéries » du réalisateur Ebenezer Kepombia (Mitoumba) ainsi que des films tels que « Toxique » de Fabrice Bekono, « Une Vie Perdue » de Gabin Eteme Officiel, « Remember » de Dave Luck et « Ma Destinée » de Carine Ayissi, pour n’en nommer que quelques-uns. Son succès en tant que réalisateur et directeur de la photographie témoigne de son talent et de son engagement envers l’industrie cinématographique camerounaise. Avec chaque projet auquel il participe, Jean Marc Anda continue d’impressionner le public par sa créativité et son talent indéniable.

Sidoine FEUGUI

Laissez un commentaire