« BABYLON » DE DAMIEN CHAZELLE”, MUTATIONS REVOLUTIONNAIRES DE HOLLYWOOD

0
230

La maison de production de film américaine Hollywood est un sanctuaire du cinéma. Depuis 2020, elle est âgée de 100 ans et plus à ce jour. Ce qui attire naturellement les convoitises et l’attention des uns et des autres. Une expérience qui n’a visiblement pas échappée à Damien Chazelle, un réalisateur franco-américain. Ce dernier a produit, il y’ a près d’un an, un film qui rend hommage à Hollywood et l’a nommé « Babylon ». Loin de Babylone, la ville antique de Mésopotamie qui rappelle la grande cité gigantesque où régnait la corruption des mœurs de ses habitants, mais plutôt une production Drame/Comédie de 3h 9 minutes.

Dans ce film sorti en décembre 2022, les cinéphiles sont plongés dans une histoire rocambolesque dont la période des faits va connaitre de sérieuses mutations. Vers les années 1920, Hollywood est en train de passer du cinéma muet au cinéma parlé. Ce film « Babylon » suit l’ascension et la chute de quelques individus, dont Nellie LaRoy et Jack Conrad, à une époque où la décadence et la dépravation sont omniprésentes dans cette industrie.

1926, à Los Angeles. Hollywood, usine à rêve naissante, tourne déjà à plein régime. Tandis que Manny, un jeune immigrant Mexicain, et Nellie LaRoy, une aspirante actrice écervelée, tentent de s’y faire une place, Jack Conrad, star du Muet, voit, lui, son règne s’achever…

Damien Chazelle reconstitue le Hollywood décadent des années 20 et l’arrivée du cinéma « parlant », dans une fresque aussi éblouissante que démesurée, jusqu’au grotesque quelquefois. Porté par son casting en or, le réalisateur de « La La Land » signe un hommage échevelé aux pionniers du 7e Art qui, s’il ne fait pas toujours dans la dentelle, divertit tout le temps, touche par sa folie et son audace. le film a fait 63,4 millions USD au Box-office. Entièrement plongé dans la fiction narrative, « Babylon » reste d’une qualité mémorable à découvrir.

Cyrille Ella

Laissez un commentaire