X MALEYA BRILLE PAR SON TRAVAIL ACHARNÉ

En 2012, le groupe a été nominé aux "Koras" dans la catégorie "meilleur groupe d'Afrique". En 2013, ils ont été nominés aux Trace Urban Music Awards comme "meilleur artiste africain" et aux "Afrima Awards" dans la catégorie "meilleur groupe africain". Ces performances n'ont fait qu'accroître la notoriété du groupe.
0
133

Considéré comme l’un des groupes de musique qui a fait le plus parler du Cameroun dans le monde, X-Maleya fait toujours la fierté des mélomanes près de trois décennies après sa création.

Créé en 1996 sous la direction de Ruben Binam Bikoï, le tout premier producteur du groupe, X-Maleya tire son nom de l’inconnu « X » (représentant des formules scientifiques) et de « Maleya » (signifiant « conseil » en langue douala). Cette combinaison montre à suffisance non seulement les rythmes variés sur lesquels surfent les chanteurs (country, RnB, Afro pop…), mais aussi la multitude de thèmes abordés dans leurs chansons (amour, jalousie, considération de l’autre…). Le groupe est composé à sa création d’Auguste Rim (originaire du Centre), Roger Samnig (du littoral camerounais) et de Haissam Zaiter, également connu sous le nom de Haïs (de nationalité américaine). Ce mélange culturel a permis au groupe de s’imposer dans le monde de la musique et de remporter de nombreux trophées. En 2012, ils ont remporté le triple Canal d’Or dans les catégories « meilleur groupe », « meilleur album » et « artiste de l’année ». La même année, ils ont également remporté le prix « Kunde » au Burkina Faso dans la catégorie « meilleur artiste de l’Afrique centrale ».

Haïs, guitariste et manager, Auguste, chorégraphe, et Roger, chanteur, voilà comment se définissait le groupe qui a réalisé de nombreuses collaborations avec des artistes camerounais et étrangers au fur et à mesure de sa carrière. En 2011, ils ont collaboré avec le rappeur français Passi sur le titre « Tous ensemble », qui est également le nom de l’album. Entre 2011 et 2013, ils ont travaillé avec Pit Bacardi sur les albums « Tous ensemble » et « Révolution » sous le label « Empire Company ». Ils ont réalisé avec lui les collaborations sur les titres « Son Me » et « Mama ». En 2012, ils ont partagé le chant avec Patience Dabany, Magic System, Dontom, Miki Bad Boy et Clinton Kalonji sur « Célébrons l’Afrique », la chanson officielle de la Coupe d’Afrique des Nations qui se jouait au Gabon. L’année suivante, ils ont chanté « Mon ex » et « Hug » en collaboration avec J-Martins et Chidinma. En 2017, leur collaboration avec Inoss B a abouti à la chanson « Dans l’os ». En 2018, ils ont réalisé des featuring avec le groupe nigérian Bracket. Au niveau national, ils ont collaboré avec Minks (sur « Mon goût »), Blanche Bailly (sur « Je t’aime ») et le groupe Rythmz (sur « Dancia »), ainsi qu’avec de nombreux autres artistes comme Lady Ponce.

Leur titre à succès « Ta fille n’est pas ta femme », sorti en 2018, a été un véritable soutien aux femmes et aux jeunes filles victimes de violences. Ils ont d’ailleurs mené, avec l’aide de plusieurs organismes internationaux, des campagnes contre les violences basées sur le genre.

En 2012, le groupe a été nominé aux « Koras » dans la catégorie « meilleur groupe d’Afrique ». En 2013, ils ont été nominés aux Trace Urban Music Awards comme « meilleur artiste africain » et aux « Afrimma Awards » dans la catégorie « meilleur groupe africain ». Ces performances n’ont fait qu’accroître la notoriété du groupe. Le départ d’Auguste depuis quelques années a  laissé un goût amer aux amoureux de leurs compositions.

Rosine N. Lontchi

Laissez un commentaire