NEPTUNE FROST: DU RÊVE A LA REVOLTE EN AFRIQUE NOIRE

0
405

Entre science-fiction et dénonciation du néocolonialisme, le premier long métrage de l’américain Saul williams et la Française d’origine rwandaise  Anisia Uzeyman est sorti en salles hier mercredi 10 mai 2023. Un long métrage épique contre la violence du monde. Ce film remonte aux appareils androïdes de marque RanXerox des années 1980 et se projette dans un futur lointain (2040) avec l’imagination d’une machine à explorer le temps. Une science-fiction musicalisée et dansée.

L’avant-première du long métrage avait provoqué de l’émoi mais aussi de la surprise lors de sa projection au Festival de Cannes en 2021. Neptune Frost est une production cinématographique inédite jonché la créativité, avec en bonus le développement de sujets qui fâchent: les pouvoirs oppresseurs en Afrique du système postcolonial jusqu’à l’essor du numérique; c’est-à-dire de la période allant de l’après indépendance des pays africains jusqu’au développement du puissant groupe Gafam (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft).

Neptune Frost est un film musical aux notes très politiques. C’est histoire d’amour entre Neptune, une hacker africaine fuyant les violences sexuelles, et Matalusa, un jeune mineur échappé d’une mine de coltan. Le tout dans un décor esthétique afro-futuriste. Selon les réalisateurs, cette comédie musicale a été imaginée au Burundi et tournée au Rwanda. Neptune Frost réunit chant, danse et poésie.

Cyrille ELLA

Laissez un commentaire