TÊTE A TÊTE AVEC ADAMA DIOP

0
470

Plusieurs cinéphiles l’ont découvert dans la série sénégalaise à succès « Maîtresse d’Un Homme Marié ». Amoureux fou de sa compagne, Moustapha caresse le rêve de trouver sa place dans le monde de la musique. Cependant, le rôle de Moustapha, attribué à Adama Diop semble coller avec sa personnalité véritable. Qui est vraiment Adama Diop? Quel est son parcours, quels sont ses rêves? L’acteur sénégalo-congolais se confie dans un Tête à Tête avec EsbiMédia.

EsbiMédia: Bonjour Adama et merci d’avoir accepté notre invitation.

  • Bonjour, merci de m’avoir invité.

EsbiMédia: Vous êtes chanteur, connu au Sénégal pour votre mixtape « My Life » sortie en 2011 et votre premier album « Revolution » en 2016. De la musique au cinéma…pourquoi?

  • Le cinéma est un rêve d’enfant, j’ai toujours voulu être acteur et quand il m’a été proposé de jouer le rôle de Moustapha dans « Maitresse d’Un Homme Marié », je me suis dit que c’est l’occasion de réaliser ce rêve et m’ouvrir à autre chose que la musique, ceci en espérant avoir d’autres projets en tant qu’acteur.

EsbiMédia: Quelle est la différence qu’il y’a entre Moustapha du feuilleton « Maîtresse d’un Homme Marié » et Adama dans la vraie vie?

  • Il y’a pas vraiment de grande différence entre Moustapha et Adama. Je me suis tout de suite identifié à Moustapha lorsque le rôle m’a été expliqué parce que dans le passé j’ai fait de la maçonnerie, du lavage de voitures, j’ai un peu galéré avant d’arriver où je suis. Je suis également quelqu’un de très sentimental, qui respecte la femme et qui sait vivre l’amour. 

EsbiMédia: Vous êtes le fruit de deux cultures, le Sénégal et le Congo, ce métissage vous aide dans votre carrière d’acteur?

  • Le métissage m’a davantage aidé dans ma carrière d’artiste mais je ne l’ai pas encore exploité dans le domaine de l’actorat. Je n’ai pas encore utilisé mon côté congolais et même zambien, j’utilise davantage mon côté sénégalais.

EsbiMédia: Très peu de choses filtrent par rapport à votre carrière d’acteur, avez-vous joué d’autres rôles en dehors de celui-là?

  • Oui j’ai fait plusieurs apparitions dans « Pod et Marichou » et j’ai joué dans le long métrage « Cas Communautaire », qui est en rapport avec le corona virus. Je jouais le gars très aisé mais très prudent avec cette maladie, qui exhortait les jeunes à faire également très attention. C’était un rôle complètement différent de celui de Moustapha.

EsbiMédia: Pensez-vous planifier une longue carrière dans le cinéma? Quels sont vos objectifs?

  • Moi j’ai toujours aimé le cinéma, et je souhaite être très à l’aise dans le domaine donc je compte beaucoup travailler le côté acting même si la musique a une plus grande place dans ma vie. Je suis focus sur la musique et je travaille sur mon prochain album tout en essayant de perfectionner mon côté acteur. Le cinéma m’a ouvert beaucoup de portes.

EsbiMédia: Nous avons entendu dire que vous parlez 05 langues en dehors du français et de l’anglais: le wolof, le puular, le bemba, le lingala et le swahili, comment ça se fait, avez-vous beaucoup voyagé?

  • Je ne dirais pas que j’ai beaucoup voyagé mais j’ai embrassé plusieurs cultures et j’aime beaucoup les langues.  Le lingala, je comprend mieux que je parle et c’est grâce à ma grand-mère, mon père est peul donc on parle le puular, ma mère vous le savez est congolaise, elle est de Lubumbashi, là-bas on parle Swahili le bemba, et le wolof c’est normal, je suis au Sénégal.

EsbiMédia: Qui est votre modèle dans le monde du cinéma?

  • Côté acting, j’aime tout ce qui est comédie et Kevin Hart c’est l’acteur que je suis de très près. J’aime aussi Kader Gadji qui joue le rôle de Birame (rire), il a beaucoup d’énergie.

EsbiMédia: Dans quel type de rôle vous sentez-vous le plus à l’aise?

  • Je suis à l’aise dans le rôle où je suis le gentil (rires) mais j’aime aussi les challenges. J’aimerai jouer le méchant, le fou, le comique…C’est là que je travaille plus, j’aimerai aller au-delà de ma zone de confort.

EsbiMédia: Y’a t-il actuellement une série/feuilleton/film dans lequel vous aimeriez jouer?

  • Je suis plus anglophone que francophone et j’aimerai bien jouer dans une série comme « Power » ou dans une production sudafricaine.

EsbiMédia: Quels sont vos projets dans le cinéma? À long terme, à court terme?

  • Actuellement je souhaiterai améliorer mon jeu d’acteur et à long terme, je souhaiterai avoir ma maison de production pour pouvoir produire des films et séries.

EsbiMédia: Merci de votre disponibilité.

  • Merci à vous Esbimedia.

Propos recueillis par Almason

Laissez un commentaire