PROJECTION PLEIN AIR A YAOUNDE CE MOIS DE NOVEMBRE 2023

Si les populations ne peuvent aller au cinéma alors, le cinéma va aller vers eux. Dans sa dynamique de rapprocher le septième art du public, le Cinéma Numérique Ambulant a prévu trois séances de projections dans les quartiers populaires. La première à Mfandena le 2 novembre, la seconde à Ekie le 3 novembre et la dernière à Mimboman le 4 novembre.
0
380

Huit films africains à voir au début du mois de novembre dans trois quartiers populaires de la ville de Yaoundé. Du 02 au 05 novembre 2023, les populations de Mimboman, Ekie et Mfandena vont profiter d’une séance de cinéma en plein air grâce à l’ouvre du Cinéma Numérique Ambulant et au soutien de la Francophonie.

Si les populations ne peuvent aller au cinéma alors, le cinéma va aller vers eux. Dans sa dynamique de rapprocher le septième art du public, le Cinéma Numérique Ambulant a prévu trois séances de projections dans les quartiers populaires. La première à Mfandena le 2 novembre, la seconde à Ekie le 3 novembre et la dernière à Mimboman le 4 novembre. Cet évènement est le fruit d’un partenariat entre le Cinéma Numérique Ambulant-Cameroun et la Conférence des Organisations Internationales Non Gouvernementales accréditées auprès de la Francophonie (COING). Il s’inscrit dans le cadre des activités de la 44ème session de la Conférence Ministérielle de la Francophonie qui va se ternir du 4 au 5 novembre 2023 dans la ville siège du Festival Écrans Noirs.

Le programme est le suivant :

Premier jour – 2 novembre 2023

Lieu : Nfandena lieu-dit Stade Benoué à 18H

  • « Envoûtement de Dieu » de Amani A. Mamani, du Burkina Faso
  • « Mboa Manta » de Jules Kalla Eyango, du Cameroun
  • « Les Trois Lascars » de Boubakar Diallo, du Burkina Faso

Deuxième jour – Vendredi 3 novembre 2023

Lieu :  EKIE lieu-dit Chefferie Njoya  à 18h

  • « Les tissus blancs » de Moli Kane, du Sénégal
  • « Sans regrets » de Jacques Trabi, de la Côte d’Ivoire

Troisième jour – 4 novembre 2023

 Lieu : Mimboman lieu-dit 1ere Chapelle

  • « Corina » de Jean Baptiste Foko, du Cameroun
  • « Le Coup de grâce » de Stephen AF, du Togo
  • « Les Trois Lascars » de Boubakar Diallo, du Burkina Faso

 Sidoine FEUGUI

Laissez un commentaire