INNOVATION : AU CŒUR DU NOUVEAU ROYAUME D’EBENEZER KEPOMBIA

Depuis la sortie de la bande-annonce de cette série, des avis émergent dans les coulisses...
0
176

Ebenezer Kepombia a un nouveau projet fin prêt. C’est une série africaine qui se situe dans le même sillage que « Madame.. Monsieur » ou « MA Famille ». Son nom : « La Bataille Des Chéries ». La bande-annonce de cette nouveauté du petit écran a été dévoilée, il y a quelques jours sur les plateformes digitales du réalisateur iconique du cinéma camerounais, ainsi que sur les pages de ses proches collaborateurs, ainsi que celles d’acteurs ayant pris part à la production de cette série (Hortavie Pondo, Fidèle Ngo, Muriel Blanche, Mado qui fait son retour sur écran après une longue période d’absence). Aussitôt sortie, la chaine du cinéma africain A+  a commencé à diffuser en boucle ce bout de vidéo d’images animées qui transmet des sensations fortes, avec des scènes rocambolesques et des actions à couper le souffle. De quoi faire saliver les cinéphiles à travers le continent, avec ce nouveau projet d’Ebenezer Kepombia, les cœurs des fans battent plus fort. A lire des commentaires d’internautes, « La Bataille des chéries » se fait attendre passionnément.

Depuis la sortie de la bande-annonce de cette série, des avis émergent dans les coulisses. La série qui ne laisse pas encore la place à la critique soulève une vague de réflexion dans les cœurs de cinéastes et des aspirants du domaine. Si des messages de félicitation pleuvent de part et d’autres, certains cinéastes profitent de l’occasion pour prouver leurs compétences dans la littéraire en produisant des discours de plusieurs lignes, sans proses.  Kamdem Fouamno, plus connu dans l’univers du 7e art sous le nom d’Ousmane Stéphane, réalisateur, producteur et technicien de la communication audiovisuelle et multimédia, a servi son savoir-faire au sujet de la réussite du chef d’œuvre de Mintoumba (Ebenezer Kepombia). En plus de l’admiration qu’il porte sur la façon dont Kepombia a su s’imposer dans le milieu du cinéma et sur le travail lui-même, Ousmane Stéphane, dans son analyse publié ce 17 aout pense qu’ « On peut admirer la qualité d’une bande annonce, mais juger déjà de ce que sera le film ou la série à partir de la bande annonce, Il faut laisser cela aux amateurs et aux fans ». Une analyse que ce dernier affirme avoir été inspiré à la suite de l’interpellation des étudiants de l’institut des beaux-arts de Nkongsamba et de Foumban pour donner son avis sur la bande annonce de la série « La Bataille Des Chéries ».

La série débute sur A+ le 28 août prochain à partir de 15 heures. Le franc succès de cette production semble transporter cinéastes et cinéphiles dans le même bateau. C’est du moins ce que prévoit l’analyse de Kamdem Fouamo : « Cependant, au vu du casting des scénaristes, je ne saurais émettre un jugement catégorique à ce niveau. Paul Stevek, Bouna Guazong… et Ebenezer Kepombia. Les deux premiers sont de jeunes loups aux dents longues qui sont pleins d’ambition et de créativité. Si Ebenezer Kepombia leur a laissé les mains libres pour se contenter de superviser leur travail avec toute l’expérience que nous lui connaissons, nul doute que « La Bataille Des Chéries » sera une grosse surprise… agréable pour le cinéma camerounais ».

Transporté par les impatiences de la découverte, le vrai combat pour conquérir la « Bataille des chéries » serait la capacité à surmonter la pression de l’adrénaline partagée par la bande-annonce de cette série camerounaise d’Ebenezer Kepombia.

Cyrille Ella

Laissez un commentaire