DR AISSATOU SOUAIBOU, DE L’ENSEIGNEMENT AU CINEMA

Le film prévoit raconter l’histoire d’une femme divorcée à cinq reprises  et, qui à chaque fois elle parvient à se relever malgré les difficultés et contraintes de son milieu...
0
156

Il y’a trois ans, Dr Aïssatou Souaibou se faisait sacrer Docteur en Sociologie de la Population et du Développement à l’Université de Maroua en 2020. A cette période-là, aucun indice ne laissait entrevoir que cette sociologue de formation cache en elle un certain regard pour le cinéma, plus précisément à l’écriture des scènes et la production audiovisuelle. Actuellement cadre supérieur de l’enseignement à l’université de sa région d’origine, dans la partie septentrionale du Cameroun, cette trentenaire révolue développe une certaine addiction pour le petit écran. Surtout avec une ultime maitrise.  Née le 08 septembre 1985 à Ngaoundéré, chef-lieu de la région de l’Adamaoua, elle est une autodidacte du 7e art. Ses premiers pas dans le cinéma sont plus que des projets grandioses qu’elle ne cesse de développer.

Heureuse élue de la récente vague de l’Alliance Française de Ngaoundéré, après une formation de dix jours dans le cadre du cinéma numérique ambulant (CNA), dans cette partie du pays (du 7 au 14 aout 2023), son projet de film a retenu l’attention des formateurs. Intitulé « A qui la faute ? », Dr Aïssatou Souaibou, dans son projet de film  pose une interrogation clé sur un mal nécessaire de la  société africaine : « Le mariage pose-t-il aujourd’hui encore la seule alternative à la pauvreté et à la considération sociale ? »

Le film prévoit raconter l’histoire d’une femme divorcée à cinq reprises  et, qui à chaque fois elle parvient à se relever malgré les difficultés et contraintes de son milieu. Loin de la fiction, Dr Aïssatou Souaibou souhaite relater exclusivement des faits réels, vécus ou racontés par une source digne de foi, originaire du septentrion, qui souhaite transcender le vase clos que souffrent ces femmes, et qui a également accepté d’être filmée pour témoigner de vive voix face caméra. Le personnage principal s’appellera Amina. Court ou long-métrage, ce paramètre du film reste à découvrir. Dr Aïssatou Souaibou souhaite mettre les uns et les autres devant ses responsabilités lorsqu’il s’agit du mariage. Vivement à découvrir.

Cyrille Ella

Laissez un commentaire