BALAFON SEVEN AWARDS : THE FISHERMAN’S DIARY ET MADAME MONSIEUR RAFLENT LES PRIX

0
341

La cérémonie de récompenses des Acteurs du cinéma camerounais a rendu sa copie le 23 décembre dernier à la place Saint David de Bonanjo à Douala. Durant 4h, s’est déroulée la présentation des différentes catégories et le sacre des vainqueurs qui renfermaient à la fois les prix du Jury et ceux du public. Près d’une trentaine de catégories ont été mises en compétition pour 129 récompenses délivrées aux cinéastes qui ont brillé par leurs réalisations durant ces deux dernières années.

Premier constat, The Fisherman’s Diary de Kang Quintus a fait une véritable démonstration de force en raflant sept prix: meilleure comédienne de long métrage (Faith Fidel), meilleur comédien de long métrage (Kang Quintus), meilleure réalisation cinéma, meilleure direction photo de long métrage, meilleur maquillage de long métrage, meilleur décor de long métrage, meilleur long métrage. Des récompenses qui ramènent à 106, le nombre de prix obtenus par le film de Kang Quintus; tout premier long métrage camerounais diffusé sur le géant Netflix.

Deuxième constat, la feuilleton évènement Madame…Monsieur, d’Ebenezer Kepombia a également fait montre de sa valeur en emportant sept prix au même titre que The Fisherman’s Diary: meilleur décor série, meilleur costume de série, meilleure direction photo (pour la 1ère saison), Meilleur comédien de série (Rigobert Tamwa), meilleure comédienne de série (Emy Dany Bassong), meilleure réalisation série, meilleure série de télévision.

Le balafon d’honneur qui récompense les cinéastes hors compétition qui ont brillé par leur compétence et leurs réalisations a été décerné à Jean Pierre Dikongue Pipa, réalisateur de « Muna Moto« , cinéaste depuis 1965.

Le golden seven awards qui représente la récompense suprême de cette cérémonie a été décerné à l’acteur, scénariste, réalisateur et producteur Ebenezer Kepombia.

Autres prix décernés

Meilleur film d’animation : Minga et la cuillère cassée de Claye EDOU

Meilleur film de court métrage : Alone de Anda Jean Marc

Meilleur costume long métrage : 4ème génération 

Meilleur scénario long métrage : Innocent de Patrick Kengne Kamga

Meilleur comédien sitcom : Hervé Nguetchouang dans science dans la cité

Meilleure comédienne sitcom : Jeanne Mbenti

Meilleure sitcom : Tsini et Baba

Meilleur comédien shortcom : Fingon Tralala dans Tour de ville

Meilleure comédienne de shortcom : Joy’s dans Les délires de Takam

Meilleur maquillage série : Samba

Meilleur scénario série : Miel amer

Les catégories relatives au jury ont été délibérées par un consortium de 12 cinéastes, membres du jury des Balafons Seven Awards, pour cette première édition.

Le rideau est tombé à minuit, comme pour donner rendez-vous aux cinéphiles en 2022, pour la 2ème édition.

Almason

Laissez un commentaire