NATALITE : CYRIELLE RAINGOU CELEBRE LA VIE

0
391

Donner la vie tout en restant en vie est une grâce divine. Cyrielle Raingou est une femme africaine fière de l’être. La réalisatrice au cœur de la machine à distinctions internationales, « LE SPECTRE DE BOKO HARAM », sortie le 30 janvier 2023, connait un début du mois d’août  rempli de bénédictions.  Jusqu’à ce deuxième jour du 7e mois de l’année 2023, la cinéaste camerounaise n’avait plus été active sur ses pages digitales depuis trois jours. Sa dernière publication datait alors du 31 juillet.  Dans cette dernière, la réalisatrice remerciait le  Festival International du Film de Durban d’avoir récompensé « Le spectre de Boko Haram »  comme  meilleur documentaire africain 2023.

Sur sa page Facebook ce 2 aout, c’est un hommage que Cyrielle Raingou a servi à son joyau. « Après plusieurs jours d’angoisse, il est enfin là « me ntit  gbayi sha». Il s’appelle Ra’yé. Son père et moi sommes si heureux qu’il nous ait choisi comme parents. Je tiens à remercier ma famille, ma chère mère et la famille B. de nous avoir soutenu et encadrer tout au long de ce voyage », peut-on lire dans sa publication du jour.

La nouvelle mère est  joyeuse et reconnaissante pour cette bénédiction.  Courtoise,  la femme originaire de Koutaba, une commune du Cameroun située dans le département du Noun, région de l’Ouest, ne cesse de tarir d’éloges à certains de ses proches collaborateurs. «  Alice Abah je ne te remercierai jamais assez de tes merveilleux conseils lorsque je t’ai appris que j’attendais un enfant,  Onong!!!  Merci également à mes merveilleuses Leila Chaibi, Lilian Schanaider, Coco, Mamounata Nikiema Olga Andrea ».

Le prénom de l’enfant est bien connu : Ra’yé. Il traduirait une légende pour la cinéaste camerounaise. « Pour revenir au prénom de notre enfant Ra’yé, la plupart de ceux qui me liront savent sa signification. Ce prénom unique résume assez bien  tout ce qui m’est arrivé de magnifique cette année qui n’est pourtant pas encore achevée.  Aujourd’hui, je célèbre la vie, l’amour, l’audace et la vie encore et encore ».  Le monde du cinéma et les cinéphiles diraient alors « Bienvenue à Ra’ye ».  Cyrielle Raingou capture véritablement sa réalité.

Cyrille Ella

Laissez un commentaire