L’ASSOCIATION « ELLES FILMENT » MONTRE LA VOIE AUX TALENTS ALBINOS

Cet événement s’inscrit dans la lignée des actions menées par l’association pour promouvoir l’égalité des chances dans l’industrie cinématographique.
0
247

Du 1er au 6 juillet 2024, l’association « Elles Filment » a tenu sa deuxième session d’activités d’initiation aux métiers techniques du cinéma et de l’audiovisuel, destinée cette fois-ci à quatre jeunes  albinos. Sous le thème « suscitons des passions », cet événement s’inscrit dans la lignée des actions menées par l’association pour promouvoir l’égalité des chances dans l’industrie cinématographique.

« Parce que l’intelligence n’a pas de couleur, parce que l’inclusion est la base de tout développement qui se veut durable », l’association a une nouvelle fois répondu présente pour offrir à ces jeunes albinos l’opportunité de se former et de se découvrir des vocations dans des domaines techniques tels que le cadrage, la direction de la photographie, la prise de son et le montage.

Cette session a été rendue possible grâce à l’engagement de formateurs bénévoles, à savoir Cyrille Mbeutcha, Jean Marc Anda, Serge Minyem et Eugénie Metala. Ensemble ils ont transmis aux participants leurs savoir-faire dans ces métiers techniques du cinéma et de l’audiovisuel.

De même, Olivier Nfon et Falone Maty ont joué un rôle essentiel dans la mobilisation de ces jeunes femmes albinos, permettant ainsi la réalisation de cette deuxième session en 2024.

Fondée sur le slogan « More Women in Film Industry », l’association « Elles Filment » dirigée par Tatiane Tchiguia œuvre sans relâche pour former les jeunes femmes et les personnes à besoin spécifique aux métiers du cinéma. Cette session dédiée aux albinos s’inscrit dans la continuité de leurs actions, après une première session organisée en avril dernier.

Sidoine FEUGUI

Laissez un commentaire